Comprendre et Agir

Accueil>Les établissements > L'établissement médico-social > Fonctionnement d'un établissement médico-social>

ARTICLE ET VIDEOS sur une structure accompagnant des enfants avec autisme (1/3)

ARTICLE ET VIDEOS sur une structure accompagnant des enfants avec autisme (1/3)

Ce texte a pour objectif de vous décrire concrètement le fonctionnement d’un établissement ayant mis en place un mode d’accompagnement éducatif structuré. L’expérience positive vécue depuis 1996 dans cet établissement, amène son équipe à vouloir partager ses savoir-faire et s’enrichir de l’expérience des autres.

Cette structure a donc été créée en 1996.
Elle a pu voir le jour en s’inscrivant dans une politique nationale de réponse aux handicaps lourds, dont l’autisme fait partie.

Elle accueille des jeunes enfants atteints d’autisme (6 à 14 ans) avec une capacité de 5 places.
Elle fonctionne environ 200 jours dans l’année.

LES PRINCIPES DE BASE DE NOTRE APPROCHE ÉDUCATIVE

1/ Les parents sont considérés comme « co-acteurs » de leur enfant autiste.

Il s’agit de développer une réelle complémentarité parents/professionnels, même si chacun garde son rôle. Le soutien est mutuel face à de telles difficultés.

Les supports éducatifs, les médias de communication par exemple doivent être partagés pour permettre à l’enfant d’avoir les mêmes repères chez lui et dans la structure.

2/ L’équipe des professionnels intervient auprès de l’enfant dans une vision généraliste

L’action de l’un des professionnels ne saurait être coupée de celle d’un autre. Nous développons des transversalités dans nos actions (exemple : travailler la communication peut se faire dans tous les domaines en lien entre les différents professionnels, en créant souvent autour de l’enfant un groupe de professionnels de formations différentes. Il s’agit d’exploiter la richesse d’une équipe pluridisciplinaire.

3) Pour chaque enfant, nous développons un projet individuel
avec des axes de travail généraux et particuliers, ce projet est contractualisé avec la famille et révisé régulièrement.

Il est élaboré en partant de nos observations sur l’enfant dans sa vie quotidienne, et des résultats à un autre test spécifique le PEP (Profil Psycho-Educatif), évaluant l’enfant dans les domaines suivants (échelle de développement) :

Imitation, Perception, Motricité fine, Motricité globale, Coordination oculomanuelle, Performance cognitive, Cognition verbale.

4)Pour une éducation structurée

Des repères concrets, une prévisibilité dans le temps et des aides visuelles permettent à l’enfant d’organiser ses comportements, de comprendre mieux son environnement matériel et social, et d’interagir avec lui.

Pour ce faire, l’espace est organisé et lisible pour l’enfant. Chaque lieu de vie se veut identifié (classe – table de travail – loisir). L’espace n’est pas surchargé pour éviter les distractions de l’enfant.

De même, on aide l’enfant à prévoir ses activités grâce à des agendas et emplois du temps utilisant des repères concrets (formes de couleur, objets, images, etc…). Ce besoin de prévisibilité est d’autant plus important pour les enfants autistes en vue de diminuer leur anxiété typique face aux changements.

Enfin, nous utilisons différents supports concrets pour aider à la communication (objets, images, pictogrammes).

Nous évitons également les flots de parole souvent incompréhensibles pour l’enfant autiste.

DÉTAIL DU PROJET DE LA STRUCTURE

1/ Un projet pluridisciplinaire

Le projet individuel de l’enfant est au cœur du travail d’équipe. Il se décline en différents domaines convergents soit :

  • A-l’éducatif,
  • B-le thérapeutique,
  • C-le pédagogique.

A- Le projet éducatif

Préambule

Pour entreprendre l’éducation d’un enfant atteint d’autisme : « il faut posséder une méthode qui tienne compte des anomalies physiologiques et psychologiques, une méthode pour qui pour chaque enfant part du connu et du possible, si bas qu’il soit dans l’échelle des fonctions, pour l’amener graduellement et sans lacune au connu et au possible de tout le monde. Il faut une méthode qui ne laisse rien au hasard et à la routine, il faut enfin une méthode positive » – Référence Edouard SEGUIN – 1843

Notre projet s’inscrit dans la philosophie du programme TEACCH, qui vise au travers d’une démarche éducative, et grâce à des aides concrètes et adaptées, à apaiser l’enfant autiste en lui permettant de mieux comprendre et mieux se faire comprendre dans son environnement familial et social.

L’approche éducative ne nie pas les autres approches, elle est plus d’inspiration comportementaliste et systémique. Elle vise à réduire les effets néfastes de l’autisme sur la personne atteinte et sur son entourage. Elle ne prétend pas guérir l’autisme.

Nous nous appuyons donc sur TEACCH, qui, s’il n’est pas appliqué à la lettre, constitue, notamment le matin, le support de notre travail auprès des jeunes atteints d’autisme.

Ce programme régit l’organisation du temps et de l’espace, la mise en place et le contenu des apprentissages, l’autonomie de circulation, la mise en place de repères visuels, et de comportements.

Il oblige l’équipe éducative à mettre en commun des compétences pratiques et intellectuelles quel que soit le niveau de qualification de ses membres, chacun apportant sa pierre à la construction du projet éducatif individuel du jeune atteint d’autisme.

Cette alchimie réussie, débouche, pour chaque projet éducatif sur :

la définition d’objectifs généraux concernant

L’autonomie :
de circulation, quotidienne,corporelle.

Les apprentissages :
individuels,en face à face,de généralisation.

La socialisation :
compréhension des situations et du milieu extérieur,
généralisation de celles-ci.

La communication :
interactions entre eux et avec les autres, développement du PECS, échange avec l’adulte.

L’intégration :
en direction de l’école dans le cadre d’activités ludiques, en direction d’autres IME pour une découverte professionnelle, en direction de structures similaires, pour des échanges de groupe à groupe.

Le partenariat avec les familles :
travail autour du projet individuel, généralisation des acquis, rencontres informelles, informations à travers le cahier de liaison.

Pour réaliser ces objectifs, nous mettons en œuvre tout un dispositif :

une structuration du temps, de l’espace et un apprentissage adapté,

un support visuel constant élaboré à partir du recueil, du traitement et du conditionnement d’informations permettant la compréhension la plus simple du milieu, et des situations proposées aux jeunes atteints d’autisme.

Un encadrement important pour l’accompagnement et l’individualisation de la prise en charge, ainsi que la sécurité des personnes accueillies.

L’utilisation des résultats du PEP-R pour les apprentissages.

l’apport des autres membres de l’équipe pluridisciplinaire pour la mise en œuvre du projet individualisé.

des relations parents/professionnels importantes (cahier de liaison).

L’ équipe éducative est constituée de :

  • 1 Éducateur Spécialisé 1 ETP
  • 1 Monitrice Éducatrice ½ ETP
  • 1 Aide Médico-Psychologique ½ ETP

Cette équipe agissant sous le contrôle du directeur de l’établissement.

Source : structure accueillant depuis 1996, des enfants avec autisme qu’elle accompagne, notamment, avec l’aide du programme Teacch.

Pour lire la suite (2/3) de l’article

Partager cette page
Retour à "Fonctionnement d'un établissement médico-social"
Retour vers le haut
Retour haut

Nous vous suggérons

Retour haut

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *