Comprendre et Agir

Accueil>Aide à la communication > Images et pictogrammes>

Apprendre à communiquer avec des images et/ou des pictogrammes

Apprendre à communiquer avec des images et/ou des pictogrammes

PECS (Picture Exchange Communication System)

Préambule

Cette méthode a été développée aux États-Unis pour les personnes atteintes d’autisme mais est utilisée avec succès comme méthode de communication pour toutes personnes ayant des difficultés à communiquer oralement et selon des âges différents.

Toute personne ne parvient pas à s’approprier toutes les phases de ce mode de communication, mais la plupart accomplit au moins les 2 premières phases.

Le PECS aide à réduire les difficultés de comportements.

Il est essentiel pour bien accompagner des personnes dans l’acquisition de cette méthode de se former. Des ateliers de 2 jours sont organisés à cet effet.

Il est aussi expressément recommandé de ne pas chercher à « griller les étapes » d’acquisition.

Bon nombre d’études ont montré que souvent chez les enfants de moins de 6 ans le PECS les aide à développer la parole.

Principes

PECS permet d’apprendre à initier une démarche de communication pour demander et obtenir un résultat concret dans un contexte social.

L’enfant apprend à demander parce qu’il obtient une récompense concrète.

Une récompense sociale est souvent associée à la récompense concrète.

La phase VI du PECS encourage l’enfant à faire des commentaires aussi bien que les demandes. Le résultat de ceci est simplement une récompense sociale.

PHASE I : L’ÉCHANGE PHYSIQUE

Objectif : attiré par une récompense, l’enfant prend l’image de la récompense, la dépose dans la main de son interlocuteur. Il reçoit en échange l’objet désiré.
L’enfant n’est pas obligé de comprendre l’image pendant cette phase. Une seule image qui correspond à l’objet présenté est posée devant lui.

Préparation :
1-Préparer une collection de récompenses toutes plus attirantes les unes que les autres, en fonction des goûts de l’enfant (si possible une récompense « consommable » donnée en petite quantité et incitant à redemander – ex : petits morceaux de gâteau, jus de fruit sinon jouets, activités …).
2-Créer les images de ces récompenses (images cartonnées et plastifiées de taille 4 cm x 4 cm)
3-Le contexte et l’ambiance au moment de la séance de travail doivent être appropriés : L’enfant est accompagné par deux personnes pour démarrer : un facilitateur derrière l’enfant et un interlocuteur installé en face de l’enfant. L’interlocuteur tente l’enfant avec l’objet désiré. Devant l’enfant est posée l’image représentant l’objet de convoitise…

Durant cette phase :
Plusieurs objets préférés sont présentés, un seul à la fois – changer d’objet si pas d’attrait.
Le seul à parler c’est l’Interlocuteur et seulement après l’échange; le facilitateur reste muet.

Déroulement :
1-L’enfant dirige sa main vers la récompense (réflexe de base bien compréhensible).
2-Le facilitateur aide l’enfant à saisir l’image, à la tendre à son interlocuteur et à la relâcher pour la déposer dans sa main ouverte.
3-Dès que l’image touche sa main, l’interlocuteur réagit verbalement en nommant l’objet comme si l’enfant avait parlé « ah, tu veux …. » et lui donne immédiatement la récompense.
4-Il faut renouveler cet échange un maximum de fois possibles.
5-Puis progressivement …diminuer l’aide physique en commençant par les derniers gestes de l’échange.
6-Ensuite, progressivement, la main ouverte est retirée, l’aide physique aussi jusqu’à ce que l’enfant devienne indépendant dans l’échange.

Il faut provoquer durant la journée, une trentaine de situations durant lesquelles l’enfant peut demander.

PHASE II : Accroître la distance et la persévérance

Objectif : L’enfant se dirige vers son classeur de communication, détache l’image (la seule visible, décidée en fonction de l’objet convoité), va chercher son interlocuteur et la lui remet dans la main.

PHASE III : Discrimination d’images

Objectif : l’enfant demande un objet préféré, en allant vers son classeur de communication et en choisissant l’image appropriée parmi un ensemble d’images. Il se dirige ensuite vers son interlocuteur et la lui remet. Des stratégies d’enseignement et de correction d’erreurs spécifiques sont utilisées pour aider l’enfant à apprendre à discriminer entre les images.

PHASE IV : Construction de phrases

Objectif : L’enfant prend dans son classeur de communication l’image symbolisant « je veux », la place sur la « bande-phrase », puis prend l’image de l’objet désiré et la pose à côté de la première. Il détache ensuite la « bande-phrase » du classeur de communication et cherche un interlocuteur pour la lui remettre en échange de la récompense désignée par la phrase. Ensuite on apprend à l’enfant à utiliser des adjectifs et d’autres termes de langage pour demander des choses plus spécifiques.

PHASE V : Répondre à la question « qu’est-ce que tu veux ?»

Objectif : L’enfant peut demander spontanément une grande variété d’objets ou d’activités et il peut aussi répondre lorsqu’on lui pose la question « Qu’est-ce que tu veux ? »

PHASE VI : Faire un commentaire en réponse à la sollicitation d’un interlocuteur et de manière spontanée.

Le résultat de ceci est une récompense sociale.

Pour plus d’informations, cliquez sur : PECS-FRANCE

Source : Julie TUIL, PECS France

Partager cette page
Retour à "Images et pictogrammes"
Retour vers le haut
Retour haut

Nous vous suggérons

Retour haut

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *