Comprendre et Agir

Accueil>Aide à la communication > Comment s'organiser ?>

Accompagner à l'apprentissage d'un mode de communication

Accompagner à l’apprentissage d’un mode de communication

Des repères pour que ça puisse marcher :

Viser la pérennité du projet et ne pas faire «demi mesure»

  • Identifier dans l’établissement, un groupe ou une personne référente.
  • Impliquer tout le personnel concerné avec l’aide d’une formation.
  • Ce doit être un projet collectif !
  • La direction de l’établissement doit être impliquée.
  • Un projet très difficile à mettre en œuvre seul (qu’on soit parent ou professionnel).

Inciter à la bonne diffusion des pratiques dans l’établissement :

  • « à notre réunion hebdomadaire des équipes, le référent de la méthode
    présente deux nouveaux pictos et les signes et mots correspondants »
  • Baliser l’établissement de pictos : c’est utile pour l’enfant.
    Et puis ça contamine les professionnels de l’établissement, ça amène la discussion et ça banalise le sujet.
  • Créer une boite à idées sur ce thème au sein de l’établissement.

Faciliter l’appropriation par l’enfant :

  • Le mettre dans « un bain de pictos »
  • « Nous, nous avons conçus des livres en picto et images »

La méthode doit s’adapter à la spécificité des personnes accompagnées :

  • Il faut adapter la méthode aux compétences, émergences et difficultés de l’enfant et pas l’inverse.
  • Il faut évaluer les capacités de communication de chaque personne accompagnée
  • Il est important d’évaluer la nature des troubles en cas d’absence de langage et de non-compréhension (dysphasie expressive et réceptive) pour adapter la méthode et les objectifs.
  • Il existe pour cela des batteries de tests.
  • L’observation et la collaboration de tous, permet évidemment de mieux savoir où en est la personne, de situer ses capacités à comprendre et à s’exprimer
  • Mais attention ! « Évaluer, c’est reconnaitre la valeur, et non pas pointer les incompétences!! » (citation)
  • Il faut aussi chercher le plus possible, la communication multi-modale ( voix, image ou picto, geste…).

Une collaboration parents/professionnels est vraiment nécessaire :

  • Il faut viser un développement concomitant parents/professionnels.
  • Pour obtenir l’adhésion de l’enfant, il faut lui montrer une cohésion parents-professionnels autour du projet.
  • Le moyen de communication doit être relayé le plus possible auprès de toutes les personnes qui gravitent autour de l’enfant et dans tout l’univers où va l’enfant.
  • Attention à se coordonner entre professionnels et entre parents sur le lexique utilisé.
    Il faut chercher à utiliser un vocabulaire (gestes, picto ou images, mots) simple et commun à tous.

Pour qu’il y ait un prolongement dans les familles :

  • « Nous réunissons tous les parents concernés pour leurs apprendre les premiers gestes, puis pour leur en apprendre des nouveaux ». Cet enseignement doit être ludique.
  • «Au-delà de l’apprentissage, c’est un échange parents/professionnels riche qui se développe, grâce au projet ».
  • « Nous organisons des formations pour parents et familles, le samedi, pour être sûr que les parents soient disponibles. »
  • Consigne : ne proposer aux parents que des petits objectifs.
  • « Nous, nous enregistrons sous vidéo et diffusons aux parents, les signes à apprendre pour la semaine »

Ne pas sous évaluer le langage des signes (souvent, on n’y recourt pas par économie d’énergie…):
(commentaire de Mme Walker, Orthophoniste Anglaise à l’origine de la méthode Makaton)

Certaines personnes ne peuvent mettre en œuvre le langage des signes pour des raisons de difficultés motrices voire même de non-accès au symbolisme.
Le geste est néanmoins un support complémentaire qui donne des repères à la personne qui reçoit le message.

En outre, le geste comme la parole est un outil de communication « volatile », qui demande une attention immédiate alors que l’image ou le pictogramme …a davantage la valeur de l’écrit (permanence).

Source : Réseau-Lucioles
Notes prises, lors des séances plénières et des ateliers – des journées Isaac Francophone Dijon, les 16-17 et 18 février 2006

Partager cette page
Retour à "Comment s'organiser ?"
Retour vers le haut
Retour haut

Nous vous suggérons

Retour haut

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *